Articles

Téléconsultation pendant le confinement

Teleconsult2

Pendant le confinement, et pour répondre à la demande de certains, je vous propose des téléconsultations en lignes.

En effet, cette période de confinement et d’isolement exacerbe les problèmes de stressd’anxiétéd’insomnie, de perte de repère, de perte de confiance en soi, de dysfonctionnements sexuels, de peur de la mort…… Les couples qui étaient déjà en difficulté, avec des conflits non résolus, ou en pleine démarche de séparation ou divorce, ou les couples confrontés à la violence, au harcèlement ou à la maltraitance, se retrouvent dans une situation qui amplifie les difficultés.

Pour préserver les consignes de confinement et de distanciation sociale, je vous propose des séances en téléconsultation, pour les prestations suivantes :

  • Coaching
  • Psychothérapie
  • Psychanalyse
  • Sexothérapie
  • Thérapie de couple

Pour tout savoir sur les téléconsultations proposées, cliquez ici.

Pour tout savoir sur mon profil, cliquez ici.

Ou appelez moi au 06 78 944 930

André SPIESS

Novembre sans tabac : Comment arrêter?

Il existe de nombreuses méthodes pour arrêter de fumer :

  • L’hypnose : c’est sans doute un des meilleurs moyens.
  • La consultation en tabacologie. Ce peut être un bon point de départ et de prise de conscience de son addiction et de sa dépendance.
  • La volonté : ça paraît simple mais c’est possible. Certains s’arrêtent seuls, en faisant appel à leur volonté… ou pas. On voit par exemple que les femmes fumeuses s’arrêtent souvent assez facilement de fumer lorsqu’elles apprennent qu’elles sont enceintes. Leur motivation est fondée sur la santé de leur bébé… mais pas sur leur santé à elles, ce qui est étonnant…..
  • Utiliser des substituts à la nicotine : patchs, chewing-gum, comprimés à sucer, inhalateurs,…. Ces méthodes ne se révèlent pas toujours très efficaces car elles apportent au corps la nicotine qui était ingérée avant avec la cigarette. La dépendance à la nicotine est toujours là.
  • Utiliser des traitements médicamenteux : ces médicaments servent à atténuer les symptômes du manque. C’est une méthode « chimique » qui s’attaque au manque et et ne fonctionne pas pour tout le monde.
  • Les thérapies comportementales et cognitives (TCC).
  • L’acupuncture.
  • L’homéopathie : son efficacité n’a pas été prouvée.
  • La cigarette électronique : cela peut être utile pour compenser le besoin de succion de certains fumeurs, mais les autorités médicales ont reconnu que la cigarette électronique n’est pas sans conséquence sur la santé.

Les taux de réussite de ces différentes méthodes sont difficiles à mesurer et les chiffres varient d’une étude à une autre.

Une récente étude américaine a montré que l’hypnose est beaucoup plus efficace que les substituts nicotiniques. Avec l’hypnose, 44% des sujets ne fument plus après 3 mois et 36% après 6 mois. Avec les substituts nicotiniques, les taux sont plus faibles : 28% des sujets ne fument plus après 3 mois et 18% après 6 mois.

Une chose très importante est à retenir : quelle que soit la méthode utilisée, il faut de nombreuses années pour être définitivement à l’abris des conséquences sur la santé et des risques de rechutes. Souvent les personnes qui ont arrêté de fumer rechutent bêtement lors d’un repas avec des amis ou la famille, lorsqu’ils ont bu un peu d’alcool qui apporte un effet désinhibant, et un proche les incitent à essayer une cigarette. La personne se croit forte est tire sur une cigarette quelques bouffées en se disant qu’elle se sent forte et invulnérable. Mais voilà, la personne remet de la nicotine dans son sang et il est important de rappeler que c’est la nicotine qui crée le plus de dépendance, bien plus que les drogues dures, comme la cocaïne ou l’héroïne.

Pour ma part, j’observe avec l’hypnose un taux de réussite immédiat entre 70% et 80% en une séance, pour les cas simples où la personne est simplement une victime du tabac et s’est fait piégée lorsqu’elle a fumé sa première cigarette à l’adolescence … pour faire comme les autres. N’ayant pas toujours des retours sur le long terme, je n’ai pas de statistique fiable à 3 mois ou 6 mois.

Pour les personnes qui fument à cause de problèmes psychiques souvent issus de la petite enfance, une approche psychothérapeutique voire d’inspiration psychanalytique est utile, et un plus grand nombre de séances est nécessaire, et peut aller jusqu’à une dizaine de séances.

Ne restez pas seul, avec à votre addiction à la cigarette.

Faites-vous aider : contactez-moi au 06 78 944 930

André SPIESS – Thérapie et Hypnose de l’Ouest Lyonnais

73 000 morts par an avec le tabac

Cigarette

Chaque année en France, le tabac fait environ  73 000 morts  selon une estimation publiée dans la Revue du praticien par Catherine Hill, directrice du service d’épidémiologie des cancers de l’Institut Gustave Roussy, soit plus de morts que la bombe atomique de Hiroshima au Japon à la fin de la deuxième guerre mondiale.

C’est comme si chaque année, on rayait de la carte de France une petite ville de taille moyenne, avec une bombe atomique. Mais cela ne se voit pas car les 73 000 morts sont répartis sur tout le territoire !

Le tabagisme pourrait tuer plus de huit millions d’individus par an dans le monde, d’ici 2030, et jusqu’à un milliard au 21ème siècle

L’OMS estime que parmi ces morts, il y a environ 1 personne sur 10 qui est un fumeur passif, soit environ 7300 personnes meurent chaque année en France à cause de la cigarette de leurs proches (parents, enfants, collègues de travail, cigarettes dans les espaces publics, …).

A titre de comparaison les 3000 morts sur la route chaque année, sujet de toutes les attentions, représentent un chiffre faible face à la réalité du tabac.

Il est bon aussi de rappeler que les fumeurs ne meurent pas spontanément mais après de longues souffrances durant des années (cancers, …), sans parler de la réduction de l’espérance vie de 20 à 25 ans par rapport aux non fumeurs……….

Serez vous le prochain mort ???

Faites vous aider. L’hypnose peut vous aider, si vous êtes motivé(e).

Contacter votre  praticien au 06 78 944 930

 

Oser parler de problèmes sexuels

Sexo

Le sexe est souvent un sujet tabou. En parler, seul ou à deux, est déjà un premier pas pour aller mieux…..

Consulter un thérapeute peut vous aider à :

  • Mettre des mots sur vos difficultés.
  • Avoir un regard extérieur.
  • Comprendre vos difficultés.
  • Etre accompagné pour trouver les solutions les mieux adaptées à votre cas personnel.

Amélioration de votre sexualité :

Votre thérapeute peut vous accompagner dans l’amélioration de votre sexualité :

  • Libération de la communication au sein du couple, afin que chacun comprenne les besoin sexuels de son partenaire, et puisse y répondre.
  • Libération des tabous, souvent liés à l’éducation transmise par les parents.
  • Découverte du Tantrisme et de ses bienfaits.

Troubles sexuels masculins :

Votre thérapeute peut vous accompagner au sujet des troubles qui peuvent toucher les hommes :

  • Manque de désir (perte de libido) : l’homme n’a plus de désir sexuel.
  • Ejaculation prématurée (éjaculation précoce) : l’orgasme et l’éjaculation ne sont pas maitrisés et arrivent trop vite.
  • Troubles de l’érection : difficultés à obtenir une érection, ou difficultés à maintenir une érection pendant une durée suffisante pour la satisfaction des partenaires.
  • Anéjaculation : Difficulté ou impossibilité à avoir un orgasme et une éjaculation, malgré une érection suffisante et des rapports très satisfaisants.
  • Addiction à la masturbation : il s’agit d’une addiction lorsque l’homme ne peut s’empêcher de se masturber de façon compulsive, souvent plusieurs fois par jour.
  • etc …

Troubles sexuels féminins :

Votre thérapeute peut vous accompagner au sujet des troubles qui peuvent toucher les femmes :

  • Manque de désir (perte de libido) : la femme n’a plus de désir sexuel.
  • Vaginisme : douleur lors de la pénétration ou impossibilité de  pénétration.
  • Frigidité : absence de plaisir lors des rapports.
  • Dyspareunie  : douleur lors des rapports sexuels.
  • Anorgasmie : absence d’orgasme, alors que la femme peut avoir beaucoup de plaisir lors des rapports avec son partenaire, et peut avoir facilement un orgasme seule par la masturbation.
  • Etc …

Perversions sexuelles :

Il y a perversion (paraphilie) lorsqu’une personne cherche à obtenir son plaisir au détriment d’autres personnes non consentantes. NB : lorsqu’il n’y a pas consentement il y a un délit, puni par la justice.

Votre thérapeute peut vous accompagner au sujet des éventuelles perversions sexuelles qui peuvent toucher un ou les deux partenaires :

  • Voyeurisme : obtention du plaisir conditionnée à  l’observation de l’intimité d’autres personnes.
  • Exhibitionnisme : obtention du plaisir conditionnée à l’exhibition de son intimité au regard d’autres personnes.
  • Fétichisme : obtention du plaisir conditionnée à la présence d’objets particuliers.
  • Sadomasochisme : un des partenaires n’obtient du plaisir qu’en infligeant de la douleur ou en dominant. L’autre partenaire n’obtient du plaisir qu’en subissant de la douleur ou en étant dominé.
  • Pédophilie : Plaisir lié à un sexualité orientée vers les enfants.
  • Etc …

Une thérapie peut se faire seul ou en couple et peut se dérouler sur un nombre variable de séances, suivant la demande de la personne.

Contactez votre praticien en sexothérapie au : 06 78 944 930

Novembre sans tabac pour les femmes

Ce mois de novembre est dédié à l’arret du tabac, notamment pour les femmes.

Le tabagisme féminin n’a cessé d’augmenter alors que le tabagisme des hommes est en baisse. Et on observe chez les femmes de plus en plus de maladies liées au tabac : cancers, insuffisance respiratoire, infarctus,…

Arrêter de fumer n’est pas toujours facile.

Besoin de vous faire aider?

Votre praticien en hypnose peut vous accompagner dans cette démarche de libération de votre addiction. Appelez le au 06 789 449 930

 

Thérapie de couple

Couple

L’état normal du couple est il le conflit?

C’est une question qu’on peut se poser. S’il n’y a jamais de conflit, cela peut etre que l’entente est parfaite, mais c’est assez rare. Cela peut etre aussi que la communication a disparue et que l’un est en situation de dominant et l’autre est dominé : la communication a disparue.

En fait la présence de conflits est une bonne chose car elle montre que la communication existe.!

Mais il arrive dans la vie d’un couple que le couple n’arrive pas à résoudre un conflit.

Au cours d’une vie conjugale les crises qui surviennent dans le couple sont d’origines multiples :

  • La désidéalisation : la relation est sortie du stade de la romance du début.
  • Le conflit des pouvoirs : l’un des partenaires se plaint de l’emprise de l’autre.
  • Les sentiments d’angoisse : l’un des partenaires se sent étouffé.
  • L’adaptation liée à la sexualité : différence d’appétit sexuel, perte de désir, absence de plaisir, troubles sexuels après la venue d’un enfant, dysfonctionnement érectile de l’homme, etc.
  • Les relations extracongugales : c’est l’origine de beaucoup de consultations.
  • Violence ou désir de violence : associé par exemple à des actes d’inceste envers les enfants.

Une consultation chez un thérapeute peut aider le couple lors de ces crises.

L’objectif du thérapeute n’est pas de rétablir à tout prix l’entente dans le couple, mais de rétablir la communication au sein du couple. L‘objectif est que chacun des partenaires y trouve son compte.

Le thérapeute est là :

  • Soit pour accompagner les partenaires à retrouver une communication harmonieuse pour que chacun des partenaires y trouve son compte.
  • Soit d’accompagner les partenaires vers la séparation, car dans certains cas c’est la meilleure solution.

Contactez votre praticien : André SPIESS au 06 78 944 930

Maladies de peau

Les maladies de peau empoisonnent la vie de millions de personnes.

Beaucoup de dermatologues reconnaissent qu’une grande partie des maladies de peau ont pour cause une origine psychique. Il s’agit essentiellement de l’ eczéma, la pelade, le psoriasis, certains acnés et alopécies.

Il faut évidement d’abord voir un médecin et un dermatologue. Ceux ci sont à même de faire un diagnostic précis et vous prescrire les médicaments utiles notamment pour réduire les démangeaisons et les douleurs associées.

Dans un deuxième temps, l’hypnothérapie permet, assez souvent, avec plusieurs séances de travailler sur les causes psychologiques, et apporter un réel soulagement, une diminution des symptômes et une disparition dans certains cas.

Prenez contact au 06 78 94 49 30, il n’est jamais trop tard !

Depuis début mars : le paquet de cigarette est à 8 euros, c’est le moment de décider d’arrêter. L’hypnose peut vous aider :

Le paquet de cigarette à 8 euros, c’est 240,00 euros par mois pour un fumeur moyen.

Et le paquet de cigarette passera graduellement à 10 euros.

Le tabac fait 65 000 morts en France chaque année, soit la disparition de l’équivalent d’une ville de taille moyenne chaque année. C’est absurde de gâcher des vies ainsi.

La plupart des fumeurs disent qu’ils préféreraient être non fumeurs.

Donc, ils ne choisissent pas de fumer.

Le tabac est un produit qui rend dépendant et vous fait perdre votre liberté. …

On choisi de fumer sa première cigarette pour essayer, mais personne ne décide de devenir un fumeur à vie.

On tombe dans le piège et on ne réalise pas qu’on est accro avant qu’on essaye de se libérer.

Souvent les avantages annoncés par les fumeurs ne tiennent pas face au raisonnement.

Souvent les excuses annoncées par les fumeurs sont fausses.

Qu’est ce qui empêche les fumeurs de s’arrêter ?

La NICOTINE, présente dans le tabac, créé une forte dépendance (plus rapidement que d’autres produits comme l’alcool, le cannabis, la cocaïne, l’héroïne).

Mais les phénomènes de manque sont légers.

Quand le niveau de nicotine, dans le sang, diminue, votre corps réclame ensuite sa dose. Le processus se répète sans cesse.

Il a été démontré que l’hypnose est le moyen le plus efficace pour arrêter de fumer.

Mais il faut d’abord avoir compris le mécanisme et être convaincu de la nécessité de s’arrêter,…. et le vouloir vraiment.

Alors si vous êtes fumeur et que vous décidez d’arrêter, faites vous aider.

Une seule séance d’hypnose suffit souvent.

Que peut traiter l’hypnose ?

Pour schématiser, l’hypnose permet de mettre le patient dans un « état modifié de conscience », qui offre au praticien la possibilité d’accéder et de dialoguer avec l’inconscient du patient, de façon à l’aider dans sa démarche d’amélioration.

Dans tous les cas, le praticien en hypnose n’est pas médecin. Il convient donc au patient de consulter d’abord son médecin traitant et/ou un spécialiste afin de poser un diagnostic médical, et de prescrire s’il le faut le traitement médical adapté.

Ce n’est que dans un deuxième temps que le patient peut s’adresser à un hypno-praticien pour rechercher l’amélioration envisagée.

L’hypnose éricksonienne est un outil thérapeutique souvent sollicité pour les demandes suivantes les plus fréquentes (par ordre alphabétique), pour lesquelles l’hypno-praticien peut dans beaucoup de cas aider le patient à trouver une amélioration :

(NB : cette liste est non exhaustive…)

  • Acouphènes
  • Accompagnement à la natalité
  • Agressivité
  • Alcoolémie
  • Allergie
  • Amélioration de performance
  • Anéjaculation (absence d’éjaculation)
  • Angoisses
  • Anorgasmie (absence d’orgasme féminin)
  • Anorexie
  • Anxiété (cf angoisses)
  • Asthme
  • Bégaiement
  • Boulimie (cf anorexie)
  • Brûlures
  • Cancer (souffrance psychologique et douleur)
  • Cellulite (cf poids)
  • Cigarette (cf tabagisme)
  • Colère
  • Confiance en soi (cf doute de soi)
  • Compulsions nerveuses / TOC (cf obsession)
  • Dégout
  • Démotivation
  • Dépendance (tabac, alcool, drogue,…)
  • Dépression
  • Deuil / séparation
  • Développement de performance
  • Diabète
  • Difficultés relationnelles
  • Dyspareunie (rapports sexuels douloureux chez la femme)

  • Douleur (physique ou psychologique)
  • Doute de soi, confiance en soi
  • Eczéma
  • Ejaculation précoce
  • Enurésie (incontinence urinaire)
  • Fatigue
  • Fibrome
  • Frigidité (absence de plaisir féminin)
  • Hyperactivité
  • Image de soi (cf estime de soi)
  • Impuissance (masculine)
  • Insomnie
  • Jalousie
  • Libido (Baisse de libido – baisse de désir)
  • Mélancolie (cf tristesse)
  • Mémoire
  • Migraine
  • Motivation
  • Nervosité
  • Objectifs à atteindre
  • Obsession
  • Oppression
  • Pelade
  • Phobies (avion, ascenseur, …)
  • Poids
  • Problèmes transgénérationnels (cf schémas répétitifs)
  • Psoriasis
  • Règles douloureuses
  • Schémas répétitifs
  • Scléroses en plaques
  • Séparation/ rupture
  • Stérilité
  • Stress
  • Tabagisme
  • Tics
  • Timidité
  • Trac
  • Traumatismes psychiques
  • Tristesse
  • Trouble de l’érection (cf impuissance)
  • Vaginisme
  • Verrues
  • Zona