Hypnose classique

L’histoire de l’hypnose débute au 18 ème siècle, à l’époque de Freud et de Charcot,  avec Mesmer, médecin allemand, qui postulait l’existence d’un fluide magnétique universel dont on pouvait faire une utilisation thérapeutique.

Ce nom est actuellement célèbre avec l’hypnotiseur de spectacle qui apparait régulièrement à la télévision et qui a pris comme nom de scène, le nom de ce célèbre personnage du 18ème siècle.

A l’époque on associait beaucoup l’hypnose au magnétisme.

La particularité de cette hypnose classique est qu’elle est :

  • directive
  • autoritaire
  • souvent basée sur le regard

Elle ne fonctionne qu’avec les sujets très réceptifs (qui ne représentent que de 10 à 30% de la population). C’est pourquoi l’hypnose a été abandonnée par Freud car elle n’était utilisable en thérapie qu’avec un nombre restreint de patients.

C’est aussi pourquoi les hypnotiseurs de spectacle font faire des tests de suggestibilité pour repérer les meilleurs sujets.

C’est également pourquoi, aujourd’hui, l’hypnose classique n’est pas utilisée ou peu utilisée par les hypno-praticiens en thérapie.

L’hypnose classique prend plusieurs formes actuellement :

  • hypnose classique ou hypnose magnétique
  • hypnose de spectacle
  • Street hypnose (hypnose de rue)
  • Speed hypnose (hypnose rapide)

L’hypnose classique est assez spectaculaire car elle est très rapide et permet d’accéder à des niveaux de transe assez profonde qui permettent de faire des suggestions hypnotiques très efficaces :

  • Amnésie (oubli d’un chiffre ou d’un évènement par exemple)
  • Hallucination (faire percevoir quelque chose qui n’existe pas)
  • Modifications des perceptions (avoir chaud ou froid)
  • Catalepsie des muscles
  • Anesthésie
  • etc…..

Personnellement j’utilise l’hypnose classique, lors de street hypnose à Lyon, mais aussi de séances de thérapie avec mes patients lorsqu’ils font partie des personnes très suggestibles.